Le Cercle Modernist

Le Cercle Modernist

Chemises & Styles

CHEMISE.jpg

- Encart publicitaire "Arrow" circa 1930 (Source : F.Y) -

 

 

 "Chemises et Styles" 

 

 

Incontestablement, la chemise est un élément de première importance dans toute bonne garde robe masculine.

De même, pour notre culture Modernist, la chemise est clairement un accessoire vestimentaire de tout premier ordre.

 

La coupe, la forme, et le col de la chemise, donnent souvent une indication sur un "Style de Vie" Modernist spécifique.

 ♠

Les différentes coupes de col permettent, par exemple, d'adapter le port de la cravate pour une occasion déterminée.

 •

Effectivement, un modèle de chemise avec un "simple" col Américain "Button Down" (pas forcément à carreaux !..),

 

est clairement plus adapté, pour une pleine journée d'été, au port d'une chemise Pin Collar (toujours à poignets mousquetaires !...).

 

 - Référence musicale 1 (en bas d'article) -

 

chemise-pin-collar-en-popeline-bleu-ciel-col-et-poignets-blanc.jpg

 - Chemise (100% French Made) "Howard's" Pin-Collar en Popeline (Source : H.P) -

 

 

Etrangement, la chemise boutonnée à col, n'est pas une invention si ancienne que cela !..

Pourtant, la chemise (ou son "ancêtre"), est portée par tous : Empereurs d'Egypte ou de Rome, ou simple citadins et paysans.

Précisons que durant cette période, la chemise (la camise, chainse en anciens Français) n'est rien d'autre qu'une simple tunique s'enfilant par dessus la tête ...

SEPARATEUR.png

Plus tard, la chemise (elle est plus souvent fabriquée en lin au départ) n'est plus uniquement un simple et sommaire sous-vêtement.

 

Cette chemise (camise) plus élaborée est tout d'abord présente dans la garde robe des nobles, ou des plus fortunés.

 

C'est au XVIIIe siècle que la chemise acquiert un véritable col (plutôt imposant d'ailleurs), tout comme des manches.

 black-and-white-vector-illustration-of-needle-and-thread_133588274.jpg

Des modèles de chemises agrémentés de multiples broderies, et autres dentelles très raffinées.

Bien entendu, à cette époque la confection des chemises est faite d'une manière totalement artisanale.

 •

Notons, que le développement de la chemise va d'ailleurs largement contribuer à la multiplication des tailleurs pour hommes.

 •

Par la suite, au XIXe siècle plus précisément, les chemises adoptent une forme beaucoup plus pratique et pragmatique pour l'usage.

SEPARATEUR.png

La forme de la nouvelle chemise se veut plus proche du corps, presque identique aux modèles que nous connaissons de nos jours.

 

Néanmoins, une vraie nouveauté apparaît sur ses chemises : C'est le col fixe qui disparaît tout simplement durant cette période.

C'est à cette époque qu'est inventé le col "amovible", un col qui va rester un classique incontournable de l'élégance masculine.

 •

En fait, c'est durant cette période que la chemise s'adapte aux toutes nouvelles formes de vies contemporaines : sport, travail ...

 

 

- Référence musicale 2 (en bas d'article) -

 

391862_1920s-Arrow-Shirts-Advertising-Poster-e1335789303834.jpg

 - Encart publicitaire "Arrow" 1920's (Source : S.M) - 

 

 

Le grand changement va arriver après la Seconde Guerre Mondiale : la chemise devient désormais boutonnée,

nous parlons bien du modèle contemporain avec une rangée bien ordonnée de boutons sur le devant.

Ce modèle boutonné va s'imposer dans la garde robe masculine, ainsi que dans toutes les couches sociales de la société.

Le tout premier modèle de chemise boutonnée, possédant un col, est précisément crée en 1871 au Royaume-Uni.

SEPARATEUR.png

Ce modèle, désormais devenu un classique, est dessiné par la maison Brown, Davis & Co of Aldermanbury de Londres.

C'est bien ce même modèle qui va être repris, et fabriqué, pour habiller la plus grande partie des hommes durant les années 1920.

Car, comme nous l'avons souligné auparavant, la fin de la Seconde Guerre Mondiale va entraîner la totale reconversion de la machine économique.

Effectivement, il faut non seulement reconstruire les villes et les villages ravagées, ; mais, il faut également nourrir,  et justement, habiller l'ensemble de la population.

black-and-white-vector-illustration-of-needle-and-thread_133588274.jpg

 C'est toute l'industrie de l'habillement qui se transforme en profondeur en se modernisant rapidement et considérablement.

Notons que, même si c'est principalement durant la Seconde Guerre Mondiale que la production industrielle de vêtements va exploser ;

la Première Guerre Mondiale va également avoir un rôle moteur dans la standardisation et la diffusion des nouveaux modèles de vêtements.

Les années 1920 et 1930 vont effectivement connaître une véritable explosion de la demande vestimentaire masculine, et féminine.

SEPARATEUR.png

Ces années sont aussi celles des premiers et fameux Grands Magasins, même si les maîtres tailleurs restent encore très nombreux.

Ces derniers cohabitent avec ces toutes nouvelles boutiques, des boutiques proposant des vêtements déjà confectionné en prêt-a-porter.

C'est bien l'émergence du "prêt-a-porter" : cet à dire des vêtements identiques et disponibles en tailles différentes pour les clients.

Ce tout nouveau mode de production va permettre de proposer des chemises à l'ensemble de la population, sans distinction de classe sociale !

 

 

 - Référence musicale 3 (en bas d'article) -

 

chemise-sur-mesure-italie-ali-di-firenze-4.jpg
- Chemiserie Simone Abbarchi à Firenze en Italie (Source : S.A) -

 

 

 Le terme prêt-a-porter est d'ailleurs inventé en France en 1947 ; c'est le Ready To Wear Made in France.

Le prêt-a-porter est donc le résultat, le produit de la nouvelle standardisation de la tailles des vêtements.

Une standardisation qui va entraîner la diminution progressive de la couture artisanale, et bien entendu du sur-mesure.

SEPARATEUR.png

Une situation totalement nouvelle : en effet, n'oublions pas que jusqu'à la fin de la Seconde Guerre Mondiale,

le maître tailleur est encore la principale et unique personne qui confectionne et fabrique les vêtements masculins.

Il en résulte que de nos jours, la chemise est incontestablement l'un des vêtements les plus portés au monde. 

black-and-white-vector-illustration-of-needle-and-thread_133588274.jpg

Durant les années 1950 et les années 1960 de nombreux nouveaux modèles innovants de chemises sortent,

comme par exemple les chemises a manches courtes, ou même l'apparition de nouvelles couleurs plus modernes.

Effectivement, la couleur est une véritable nouveauté pour les modèles de chemise destiné à la garde robe masculine.

SEPARATEUR.png

N'oublions pas que la chemise blanche (confectionnée par un maître tailleur) est, jusqu'à la fin du XIXe siècle,

un vêtement réservé exclusivement à la classe supérieure de la société, c'est un véritable signe de prospérité.

Les différents modèles de chemises vont se différencier, bien plus tard, par le type de cols ou de poignets biens caractéristiques. 

 

 

- Référence musicale 4 (en bas d'article) -

 

shirt.JPG

 - Encart publicitaire 1936 (Source : V.H) -

 

 

La chemise masculine, tout comme pour les modèles féminins, possède en effet de multiples types de cols.

Le choix du type de col permet, clairement, une véritable personnalisation de la chemise.

Une personnalisation de la chemise qui peut également porter sur le type (et le nombre)

de boutons, tout comme pour le type spécifique de modèle de poignets du vêtement.

SEPARATEUR.png

N'oublions pas que chaque col de chemise possède ses propres codes et sa propre histoire.

Avant de commencer de voir, plus en détail, quelques modèles spécifiques de cols de chemises,

dont certains sont justement particulièrement appréciés par notre culture Modernist,

 nous allons simplement rappeler la manière dont est constitué (et cousu) le corps du col de chemise.

black-and-white-vector-illustration-of-needle-and-thread_133588274.jpg

Tout d'abord, le col est constitué d'un pied de col qui permet de l'attacher au corps de la chemise.

C'est le repli de ce pied de col qui va donc donner la forme générale du haut de la chemise.

Plus précisément, le col est constitué de triplures : c'est un tissu plus rigide et épais permettant au col d'avoir plus de tenue.

 •

Notez que nous allons simplement voir quelques exemples de types de cols, sans chercher l'exhaustivité sur ce point précis.

SEPARATEUR.png
 Le col dit Français, plus souvent dénommé col classique, est surement le type de col le plus courant.

Effectivement, avec une ouverture de col légère le col Français facile permet le port de la cravate.

Avec le col Français, le col Italien est incontestablement un des modèles le plus usité : la différence entre les deux modèles est d'ailleurs très mince.

C'est tout simplement une ouverture de col plus large (pour le col Italien en l'occurrence) qui différencie les deux modèles. 

  

 

 s-l225 (5).jpg

 - Encart publicitaire 1961 (Source : VG.H) -

 

 

Ces deux modèles de cols : Italiens (appelés aussi"Cut Away", ou "Full spread") et Français, peuvent être agrémentés de poignées mousquetaires.

Dans ce cas, pareillement que pour le col, les poignets sont renforcés par des plissures et un revers, donnant la rigidité nécessaire.

La manche se ferme donc au moyen d'un bouton de manchette, introduit dans des boutonnières surpiquées à cet effet.

SEPARATEUR.png

Même si ce n'est pas notre modèle de prédilection, il permet tout de même une tenue impeccable et de grande qualité.

Le port de ce modèle est particulièrement apprécié, grâce a sa simplicité pratique, lors d'une journée habituelle.

A contrario, l'excellence de la tenue vestimentaire Modernist est souvent indissociable du fameux Tab Collar.

black-and-white-vector-illustration-of-needle-and-thread_133588274.jpg
   En premier lieu, le Tab Collar est un classique incontournable pour la garde robe de tout Dandy masculin.

Ce modèle est très facilement reconnaissable : sa patte relie le col des deux côtés, avec une faible ouverture.

Le Tab Collar met indéniablement la cravate en valeur, et tout en restant simple il donne une tenue réellement impeccable.

Le Pin Collar est une variante de ce modèle, et c'est clairement le modèle de prédilection pour nous Modernist du 75 M.N.S.

SEPARATEUR.png

Avec le Pin Collar, le col est relié des deux côtés par une petite épingle, ou une petite barre  : "Sublimous Ridiculous Details" ....

Arrivé pour remplacer le col amovible, au col amidonné est très rigide, le Tab Collar embrasse plus un style de vie plus urbain.

A contrario, de nos jours le Tab/Pin Collar est souvent considéré comme un modèle plus habillé et élégant.

Notons que seul le sur-mesure permet d'avoir un Tab Collar parfaitement ajusté à son cou, primordial pour ce type de chemise.

 

 

- Référence musicale 5 (en bas d'article) -

 

type-col (1).jpg

 - Quelques modèles de cols de chemises (Source : PTR) -

 

 

La plupart des nouveaux modèles de cols vont donc apparaître après le lent abandon des cols et poignets dits amovibles.

Au départ, ce changement est plus induit par le sens pratique que par une certaine volonté d'élégance.

Comme nous l'avons souligné, les cols et les poignets sont particulièrement amidonnés et cela provoque une importante usure.

Le col et les poignées de ces types de modèles doivent donc être changés beaucoup plus souvent que le reste de la chemise.

SEPARATEUR.png

C'est ainsi que le col Club, plus souple, va apparaître petit à petit au début du XXe siècle aux Etats-Unis, et en Europe.

notons que le col Club possède en fait de nombreuses autres dénominations : Eton, Golf, Middlesex ... ou 

L'origine de ce col plus moderne et pratique serait à chercher du côté du fameux et prestigieux Eton College, au Royaume-Uni.

En effet, c'est en 1850 que le Eton College décide d'imposer à ses pensionnaires un uniforme comportant, entre autres, une chemise à col.

black-and-white-vector-illustration-of-needle-and-thread_133588274.jpg

Ce dernier détail va clairement différencier les élèves d'Eton face aux autre Universités Anglaise.

En portant l'uniforme, et cette fameuse chemise, les élèves d'Eton créent un véritable esprit de groupe : un Club.

Il ne faut pas confondre le Col Club avec le Col Claudine : ce dernier est d'ailleurs destiné exclusivement aux femmes.

Certes le col Claudine est bien arrondi, mais le Col Club est plus long, même à son origine à la toute fin du XIXe siècle.

SEPARATEUR.png

Mais, c'est surtout la longueur du col qui va différencier ces deux modèles : le col Club va même s'allonger au fil du temps.

Bien entendu, notre culture vestimentaire Modernist a également une préférence pour la chemise à col Américain, le fameux Button Down.

Ce modèle est directement issu de la culture vestimentaire en provenance des Etats-Unis, plus particulièrement du style Ivy League.

Pour mémoire le style vestimentaire de l'Ivy League est celui développé après la Seconde Guerre Mondiale par les étudiants universitaires.

 

 

 - Référence musicale 6 (en bas d'article) -

 

 SMART.jpg

 - Encart publicitaire NOVELTEX 1962 (Source : N.EB) -

 

 

Effectivement, le terme Ivy League désigne le groupement de huit universités privées du Nord des Etats-Unis.


De la même manière qu'au Royaume-Uni au Eton College,  les établissements de l'Ivy League représentent l"excellence des universités Américaine.

Pour la petite histoire, ces universités sont d'ailleurs presque toutes (sept sur huit) crées au XVIIIe siècle durant la période coloniale Anglaise.

SEPARATEUR.png
 En outre, précisons que l'origine et l'utilisation du terme Ivy League ont différentes explications tout au long de l'histoire.

Certains pensent que son origine se trouve dans le lierre grimpant (ivy en Anglais), plante justement omniprésente sur les façades de ces universités.

D'autres pensent que son origine se trouve plutôt dans le chiffre 8 (ivy en ancien Anglais), la "Ligue des 8" ... la question est encore ouverte ....

black-and-white-vector-illustration-of-needle-and-thread_133588274.jpg

Ce style vestimentaire est donc directement inspiré des étudiants de ces universités Américaines après la Seconde Mondiale.


Le col de chemise Américain, Button Down, est en fait inventé (en 1900) par la maison John Brooks, située en plein Manhattan à New York City.

Plus précisément, le col Button Down trouve son origine dans le sport par excellence de la Gentry à New York City : le Polo.

SEPARATEUR.png

Comme pour de nombreuses coutumes vestimentaires de l'Ivy League, c'est l'habillement sportif qui est source d'inspiration.

C'est John Brooks, lui-même, qui va créer ce nouveau modèle de col de chemise après avoir assisté à un match de Polo en Angleterre.

John Brooks, qui est déjà le directeur de sa propre maison, remarque que les pointes des chemises des joueurs sont attachés sur le haut de la poitrine.

 

 - Référence musicale 7 (en bas d'article) -

 

IVY.jpg

 - Etudiants universitaires aux Etats-Unis durant les années 1950 (Source : PT) -

 

 

Cette technique, permettant au col de ne pas revenir systématiquement sur le visage des cavaliers de Polo, va clairement inspirer John Brooks.

Dès son retour dans ses ateliers de la Big Apple, il fait confectionner des cols de chemises, avec des boutons pour attacher le col.

Notez que cette explication n'est pas la seule (comme très souvent) pour expliquer l'origine du fameux col Américain ....

La particularité, et l'avantage de ce col, est bien son sens pratique : ce qui explique sa préférence auprès des jeunes universitaires.

SEPARATEUR.png

Le col Américain, plus précisément ses pointes et son angle, doivent être assez espacés et ouverts pour pouvoir nouer correctement une cravate.

Le modèle Softrollcollar de Brooke Brothers est un des modèles les plus parfaits, modèle repris par les chemises Arrow entre autres.

Inutile de préciser que ce col Button Down se porte avec des tenues spécifiques, différentes par exemples de celles révolues au somptueux Tab Collar ...

 •

Bien entendu, ce col Américain est aussi un des grands classiques de la culture vestimentaire des Real' SkinhHeads & SuedeHeads

black-and-white-vector-illustration-of-needle-and-thread_133588274.jpg

 Cette chemise Américaine, a col Button Down, est surement le modèle le plus usité et répandu dans l'industrie vestimentaire actuelle.

Même si les modèles de cols ne s'arrêtent pas là, comme nous l'avons précisé auparavant, nous limitons donc ces descriptions aux modèles déjà cités.

Au final, après le tissu et la coupe spécifique de votre chemise ; c'est la confection de la chemise qui fait réellement la grande différence.

Car, n'oublions jamais, qu'un vêtement de véritable qualité se fait remarquer par la précision, la netteté et la régularité des coutures. 

 SEPARATEUR.png

 La chemise de qualité doit impérativement posséder des points de couture accompagnant la totalité de la pièce de tissu,

comme par exemple avec la couture de points droits, justement sur la patte de boutonnage.

Notez que, le plus souvent, c'est la couture a double aiguille qui est utilisée pour les chemises,

alors qu'en fait, c'est la couture Anglaise qui devrait être largement préférée grâce à sa plus grande qualité.

 

 1964-mens-shirt-and-tie.jpg

 - Encart publicitaire circa 1960 (Source : FT) -

 

 

De nos jours, ces différents modèles de chemises (aux cols, poignets, avec d'autres détails ...) sont facilement trouvables.

 •

Effectivement, actuellement le choix de chemises est large : que ce soit avec les différents modèles disponibles sur le marché du prêt-a-porter,

 •

ou plus directement par le biais des maîtres tailleurs, qui restent nombreux malgré leur forte diminution ces toutes dernières années.

 SEPARATEUR.png

Notons que le marché du prêt-a-porter se spécialise de plus en plus, et en partie par le biais de nouvelles petites marques.

Ces nouvelles fabriques, ou simples boutiques, qui permettent de dénicher, par exemple, des chemises Tab Collar, ou de plus simples Buttown Down.

 •

Comme, par exemple, avec les superbes créations de la marque de notre ami Claudio De Rossi : DNA Groovedont nous présentons justement quelques modèles.

 black-and-white-vector-illustration-of-needle-and-thread_133588274.jpg

 DNA Groove est assurément devenue un des véritables points de référence pour l'ensemble de la Smart Mod'crOwd internationale.

 

Cette marque développe avec précision la vraie qualité, dans la coupe et la finition, de ces tissus et nombreux  vêtements.

 •

Pertinemment, Claudio De Rossi perpétue brillamment cette longue tradition des meilleurs tailleurs et couturiers Italiens.

 SEPARATEUR.png

Les diverses collections DNA GROOVE, reconnues et primées sur la scène de la mode internationale  (celle de l'industrie ! ...),

reflètent parfaitement ce soucis constant de qualité et d'originalité propre à notre culture Modernist, en l'occurrence et à l'origine Transalpine.

Ajoutons que la confection des chemises (faites en Espagne et en Italie) est indéniablement une des spécialités de notre ami Claudio De Rossi.

 

 

 - Référence musicale 8 (en bas d'article) -

 

alex1.jpg
- Modèle de chemise Tab Collar de la marque DNA Groove (Source : C.D.R/DNA) - 

 

 

Les toutes dernières créations de Tab Collar illustrent cette démarche novatrice : l'ouverture est totalement englobée dans le col !

DNA Groove est, incontestablement, un des représentants les plus doués de cette culture Dap & Smart Modernist internationale.  

• 

Le choix des modèles de chemises est désormais pléthorique, et très qualitatif : chose extrêmement rare, par exemple, durant les années 1980.

 SEPARATEUR.png

Effectivement, il est évident que lors de nos premières années Modernist, au début des 80's Rome en Italie et à Paris pour ma part,),

la situation était clairement plus difficile pour trouver, ou dénicher, des chemises de qualité, surtout correspondant à nos critères ...

Pourtant, la période avait aussi son charme : n'oublions pas nos fréquentes et habituelles visites dans ces petites boutiques artisanales typiques,

black-and-white-vector-illustration-of-needle-and-thread_133588274.jpg

dans les "ventes de charités" (véritables caverne d'Ali Baba), sans oublier les "fripes" (les vraies ..) ... des passages qui pouvaient réserver de superbes surprises !

Mais, c'est surtout la toute première génération Modernist, entre 1959-1963, qui va avoir le plus grand "choix" de modèles de vêtements, et donc de chemises.

 

La longue liste des articles vestimentaires en ventes dans les magasins de prédilection des Mods Anglais reflètent parfaitement ce choix pléthorique.

 SEPARATEUR.png

N'oublions pas que lorsque'une partie de la toute première génération Modernist "disparaît" (volontairement) à partir de 1964,

 •

l'Angleterre compte plusieurs millions de jeunes gens qui embrassent et se revendiquent clairement issus de la culture Mod.

Effectivement, notre culture,  nous parlons bien de l'inimitable Coolest & Smart Attitude, va malheureusement devenir celle du "tout commun" ....

 

 

- Référence musicale 9 (en bas d'article) -

 

Heath-Sweetser-University-Fashions.jpg

 - Encart publicitaire de la marque Arrow dans le magazine "Gentleman Gazette" circa 1930 (Source : GG/PR) - 

 

 

Cette grande exposition médiatique, ce succès tapageur, va siffler le début de la fin pour la toute première génération Modernist.

 •

Cette profonde volonté de demeurer plus discret, dans l'underground, va d'ailleurs marquer l'ensemble des générations ;

 •

même si, bien malheureusement, chaque époque à son lot de déviances  ou d'usurpateurs incultes ...

 SEPARATEUR.png

Bien heureusement, de nos jours en 2017, la scène Modernist est indiscutablement plus vivante que jamais.

Comme je l'avais souligné auparavant, dès les premières lignes introduisant "Le Cercle Modernist",

les nouvelles technologies de communication ont radicalement changé la donne pour notre culture.

black-and-white-vector-illustration-of-needle-and-thread_133588274.jpg

De plus, en ce tout début de XXIe siècle, nous sommes témoin d'un nouveau phénomène au sein de notre BrotherHood.

Effectivement, il est de plus en plus fréquent d'observer les différentes, et successives, générations se réunir ensembles.

Les récentes et nombreuses parutions de livres abordant la culture Modernist (sous tous ses aspects d'ailleurs),

 

comme l'excellent ouvrage de notre ami Paul "Smiler" Anderson ("Mods : The New Religion" (diaporama de la page d'accueil du Cercle Modernist).

 •

illustre bien ce récent et riche échange entre les anciennes et nouvelles générations Modernist.

Un renouveau, fort de ces générations successives, qui touche désormais l'ensembles des pays sur les quatre continents !...

 

- Référence musicale 10 (en bas d'article) -

 

stuff2122.jpg

 - Original Modernist London 1963 (Source : O.M.D) -

 

 

Désormais, la culture du Smart Dress est enfin devenue une évidence pour l'ensemble de la scène Modernist.

Mais, n'oublions pas que plus qu'une simple et vide attitude vestimentaire,

la véritable culture du Smart'Dress Modernist puise ses racines dans une culture patiemment forgée.

Chaque détail à son importance et rien n'est fait au hasard : c'est ce qui fait l'essence même de notre Real Deal

 •

Tout comme avec le tracé du patronage d'un costume sur-mesure par le maître tailleur, notre culture possèdent des règles et des usages a respecter.

Une culture du Smart Dress Modernist qui a fait de la Camicia un des plus merveilleux représentants de l'élégance masculine.

 

 

Alexandre Saillide -Ulysse

 

75 M.N.S


  

Sources :

 

- Yvonne Deslandres et Florence Müller, "Histoire de la Mode au XXe siècle", Editions ASSOULINE, Paris, 2002

- Didier Grumbach, "Histoire de la Mode", Editions du REGARD, Paris, 2008

- Catherine Örmen "Modes XIXe et XXe siècles", Editions HAZAM, Paris, 2000.

  

Références musicales :

 

- Sélection 1 : Little Walter "Crazy Mixed World" - CHECKER Records (919) - 1959

- Sélection 2 : Clark Terry & Bob Brookmeyer Quintet "Blindman, Blindman" - MAINSTREAN Records (610) - 1964

- Sélection 3 : Charles Clark "Hiddem Charms" - ARTISITIC Records (1500) -1958

- Sélection 4 : Eddie Bo "Walk That Walk" CHESS Records (1703) - 1957

- Sélection 5 : Slim Harpo "I'm Your Bread Maker, Baby" - EXCELLO Records (2282) - 1966

- Sélection 6 : Mongo Santamaria "We got Latin'Soul" - COLUMBIA Records (44998) - 1969

- Sélection 7 : The Wanderers "You can't running away from me" - UNITED-ARTIST Records (648) - 1963

- Sélection 8 : Otis Rush "Jump Sister Bessie" - COBRA Records (5015) - 1957

- Sélection 9 : Lorenzo Holden "The Wig" - CEE JAM Records (1) - 1965

- Sélection 10 : Johnny Lytle "The Man" - CONSTELLATION Records (145) - 1965



07/03/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 108 autres membres