Le Cercle Modernist

Le Cercle Modernist

Jazz 45's Libellus IV

vpjF2.jpg- Affiche Festival Jazz d'Aspen en 1967 (Source : JM) -

 

 

Cette rubrique "Jazz 45's Libellus" est désormais devenue un classique du "Cercle Modernist".

L'opus IV met à l'honneur des figures emblématiques du Jazz Afro-Américain,

mais aussi, comme habituellement, des artistes plus obscures ou moins connus.

Ce mélange hétéroclite, cette mixité de styles (tout en restant proprement dans le Jazz),

 est bien volontairement, une des marques de fabrique de cette rubrique du Cercle Modernist.

Une musique Jazz Afro-Américaine dont l'extraordinaire richesse ne cesse de nous émerveiller.

cocarde france.jpg

Une musique Jazz qui offre, encore de nos jours, de formidables et superbes découvertes musicales.

Comme nous le montre un groupe Mod en provenance d'Espagne, plus exactement de la ville de Valencia.

La ville de Valencia possède une qualitative et longue histoire Modernist, dont ce groupe est justement issue.

SEPARATEUR.png

Nous parlons bien entendu (pour ceux qui suivent l'actualité de la scène Modernist) du groupe The Pasapogas Hammond Quartet.

Un véritable quartet de pure Modernist'Jazz, avec entre autres notre ami Ricard Chumillas Mas, qui vient justement de sortir ses nouveaux morceaux :

"Dancing Time", "Groovin'On" et "Dancing Hall" ... des interprétations instrumentales de très grande volées !

 

 

- Référence musicale 1 (en bas d'article) -

 

pasapongas hammond.jpg

- Pasapogas Hammond Quartet "Groovin'On" (Source : R.C.M) -

 

 

Dans la partie "Plus en Détail", juste après la sélection de dix galettes du "Jazz Codon Bleu IV",

 nous aborderons les péripéties et l'aventure du très fameux Festival Jazz de Montreux.

Ce Festival fait aussi partie des grandes références musicales de notre riche culture Modernist.

Tout comme l'American Folk Blues Festival, cet événement va contribuer a diffuser plus largement la musique Afro-Américaine.

Cette grande manifestation va permettre à de très nombreux artistes Afro-Américains (surtout au début comme nous le verrons...)

tout comme à la musique Jazz d'ailleurs, d'être enfin reconnus à leur juste valeur par un public plus important.

 

 

 

- La Sélection "Jazz Cordon Bleu IV" du Cercle Modernist -

 

 

- Donald Byrd "You've Been Talkin' Bout Me Baby" - VERVE Records (10344) - 1964

- Trudy Pitts "Bucket Full Of Soul" - PRESTIGE Records (461) - 1968 

- Red Prysock "Groovy Sax" - CHESS Reecords (2042) 1968

- Annie Bright "Sneakin'Up Around" COLUMBIA Records (U.K 8587) - 1969

- The Jimmy Ed Trio "Baby, Baby, Oh Baby" - YAN G Records (401) - 1966

- Billy Larkin "Play it Cool" - FLODAVIEUR Records (601)- 1963

- Rony Poindexter "4-11-44"  PRESTIGE Records (272) - 1962

- Donald Byrd "You've Been Talkin'bout Me" - VERVE Records (10344) - 1964

 - Lee Morgan "Expoobident" - VEE JAY Records (401) - 1961

- Janet's We-Three "Sidewinder" MUSIC TOWN Records (503) - 1967

 

 

 - Référence musicale 2  (en bas d'article) - 

 

 leemorganX.jpg

 - "Jazz Tuba" de F.L (Source : PTR) -

 

 

 

" Plus en Détail ..."

 

 

 

Montreux Jazz Festival 

 

Montreux-Riviera.png

 - Carte Région Montreux en Suisse (Source : AS) -

 

  

 

Tout d'abord, il n'est pas inutile de débuter notre propos en rappelant le rôle du Festival  de Jazz de Montreux,

pour promouvoir et rendre plus accessible, au public blanc en Europe, la musique et la culture Afro-Américaine.

Le tout premier Festival Jazz de Montreux, en 1967, est organisé plus de sept années après le premier American Folk Blues Festival ;

SEPARATEUR.png

et ce dernier va, en effet, largement participer à la diffusion de la musique Blues et Jazz, durant la fin des années 1960 en Europe.

Le Festival jazz de Montreux ne tient pas une place aussi particulière que l'American Folk Blues Festival dans la culture Modernist.

Bien entendu, nous aurons l'occasion d'aborder plus précisément l'histoire et l'apport de l'American Folk Blues Festival ;

note-de-musique.jpg

mais, dans la partie consacrée plus exclusivement au Blues, toujours dans cette rubrique "Race Music" du "Cercle Modernist".

Pour sa part, cette grande manifestation musicale internationale, qui se déroule depuis son origine en Suisse, au bord du majestueux Lac Léman,

 •

va incontestablement contribuer à la diffusion, puis à la renommée, de l'ensemble de la culture Afro-Américaine auprès du public blanc.

SEPARATEUR.png

Pourtant au départ, le Montreux Jazz Festival est un projet événementiel musical à l'ambition, et surtout au budget (!), très modeste.

A l'origine, c'est Claude Nobs, cuisinier (puis comptable) de profession et véritable passionné de musique Afro-Américaine ;

il est accompagné par Géo Voumard et René Langelqui l'aident efficacement a créer le nouveau Montreux Jazz Festival.

 

 

affiche-festival-jazz-montreux-1697.jpg

- Affiche du Festival de Jazz de Montreux en 1967 (Source : H.J.M) -

 

 

Pour la petite histoire, l'énergique Claude Nobs va créer le Montreux Jazz Festival quelques années, à peine,

après avoir obtenu un poste de comptable, justement au sein de l'Office de Tourisme de la ville de Montreux en Suisse.

Le tout premier Festival est donc organisé avec un tout petit budget : 10 000 Francs ... une modique somme pour ce projet !

SEPARATEUR.png

Malgré ce petit budget le premier Montreux Jazz Festival réussit à attirer des musiciens connus, comme Keith Jarret ou Charles Lloyd,

  et il connaît immédiatement un grand succès auprès du public durant les beaux jours d'été sur le superbe Lac Léman.

En fait, c'est en grande partie grâce a son travail (et son carnet d'adresse) de promoteur touristique (pour la région du Lac Léman, en Suisse)

note-de-musique.jpg

que Claude Nobs réussit a mettre rapidement en place le Montreux Jazz Festival, en rencontrant la réussite dès sa première édition.

Dés la seconde édition (en 1968) c'est la déjà la consécration : Claude Nobs accueille l'immense Nina Simone dans son festival

C'est aussi cette même année, que le pianiste Bill Evans obtient un Grammy Awards grâce à sa prestation au Montreux Jazz Festival.

Notez que sur la pochette de cet album live du concert de Bill Evans, c'est le château de Chillon (prés de Montreux) qui est justement en photo.

SEPARATEUR.png

Précisons que le Montreux Jazz Festival va s'ouvrir aux autres musiques (que le Jazz) dès sa troisième édition en 1969.

Cette nouvelle direction musicale prise par le festival de Montreux va d'ailleurs être fortement critiquée par les puristes :

mais, cela ne va pas empêcher le public de venir très nombreux pour voir et entendre la grande Ella Fitzgerald.

C'est durant ce concert qu' Ella Fitzgerald enregistre son album "Swiss Movements", un album vendu à plus d'un million d'exemplaires !

 

 

 - Référence musicale 3 (en bas d'article) -

 63743-cIezmHRi323eoQe2h1_ptg.jpg

 - Claude Nobs et Miles Davis circa 1973 (Source : JM) -

 

 

En 1969, le Montreux Jazz Festival accueille également le guitariste Kenny Burrel, le trompettiste Clarck Terry, et l'immense organiste Jimmy Smith.

Notons au passage, que ce dernier, Jimmy Smith, est indiscutablement l'organiste de prédilection pour notre culture Modernist.

Jimmy Smith vient de sortir son album "Groove Drops" en 1969 pour VERVE Records quand il arrive pour jouer à Montreux.

 SEPARATEUR.png

Le génial organiste vient de passer une année 1968 exceptionnelle et extrêmement prolifique :

Jimmy Smith sort pas moins de quatre albums, tous pour VERVE Records (sa toute nouvelle et unique compagnie de disques depuis 1964).

Parmi ces nombreux enregistrements de l'année 1968 figurent, entre autres, les albums cultes "Stay Loose" et "The Boss".

note-de-musique.jpg

 Notez chers (es) lecteurs (rices), que "Le Cercle Modernist" (dans cette même rubrique "Jazz Au Clair")

va, très prochainement, se pencher sur la fantastique carrière musicale du génial organiste Jimmy Smith "Mister Hammond".

Le Festival de Montreux va continuer son aventure durant toute la seconde partie du XXe siècle,

 SEPARATEUR.png

Plus tard, en 1976, Claude Nobs va décider de changer le nom du festival de Montreux.

Effectivement, Claude Nobs veut souligner le fait que cet événement n'est plus exclusivement dédié au Jazz.

Le Montreux Jazz Festival change donc de nom : il devient ainsi le Montreux International Festival.

 

 

 - Référence musicale 4 (en bas d'article) -

affiche-festival-jazz-montreux-1968.jpg

 - Affiche Festival Jazz de Montreux 1968 (Source : H.J.M) -

 

 

Mais, au bout du compte, Claude Nobs est obligé de revenir sur sa décision et remettre l'ancien nom, tant celui-ci s'est imposé au public.

 Effectivement, le grand public c'est désormais habitué à cet événement d'importance qui marque chaque saison musicale.

De plus, très rapidement le Festival Jazz de Montreux est connu et apprécié pour le cosmopolitisme de ses invités.  

SEPARATEUR.png

Ce retour au nom originel n'empêche pas le festival de s'expatrier dans différents pays aux quatre coins du globe :

 •

le Brésil, avec Gilberto Gil, Detroit aux Etats-Unis, Tokyo au Japon, et même dans la Principauté de Monaco.

Parmi les nouvelles musiques invitées au Montreux Jazz Festival, le Reggae Jamaïcain connaît un accueil fantastique.

note-de-musique.jpg 

En effet, en 1979 lors du Festival de Montreux, la superbe prestation de Peter Tosh électrise et séduit tout le public présent.

 •

 A partir des années 1980 le Festival de Jazz de Montreux est de plus en plus fréquenté par des musiciens de styles différents.

C'est d'ailleurs le chanteur Prince qui va, en 2OO7, établir un record dans la rapidité de vente des billets.

SEPARATEUR.png

Deux années plus tard, en 2009, c'est le groupe commercial Balck Eyed Peas qui est carrément invité : le Festival a bien changé ...

 •

Cela n'empêche pas les grands du Jazz, comme Quincy Jones ou Herbie Hancock, de venir jouer encore.

 

Le Festival de Montreux reste encore légendaire et très prestigieux auprès de la scène internationale du Jazz.

 

MONTREUX 5O ANS.jpg

 - Logo des 50 ans du Festival Jazz de Montreux (Source : MJF) -

 

 

En 2006, pour célébrer le 40ème anniversaire du Festival, Claude Nobs organise des concerts mémorables.

Désormais, le lieu et l'événement sont devenus une des places les plus importantes de la musique contemporaine.

Même si son fondateur et créateur, le regretté Claude Nobs, disparaît à la suite d'un terrible accident en 2013,

 

l'aventure de cet incroyable Festival continue grâce à l'action et l'investissement de Mathieu Jaton.

 •

Un Festival de Jazz de Montreux qui marque encore de nos jours des générations de jeunes fans,

 •

tout comme notre culture Modernist a été profondément imprégnée par la magie et la force de cet événement.

 

 

Alexandre Saillide-Ulysse

 

75 M.N.S 

 

Sources :

 

 - Gérard Herzhaft, "La Grande Encyclopédie du Blues", Editions FAYARD, Paris, 1985

- Lucien Maison, "Histoire du Jazz", Editions SEUIL/SOLFEGES, Paris, 1976 (Mise à jour 1994)

- Site @ Officiel du Montreux Jazz Festival

 

Références musicales :

 

- Sélection 1 : Pasapogas Hammond Quartet "Groovin'on!" - TWEED JACKET Records - 2015

- Sélection 2 : Janet We-Three "Sidewinder" - MUSIC TOWN Records (207) - 1967

- Sélection 3 : Jimmy Smith Trio "Got my Mojo Workin" - enregistré en 1969 lors de son concert à Paris - Document I.N.A

- Sélection 4 : Nina Simone "I ain's Got No; I got life" - RCA VICTOR Records (47 9686) - 1968 



25/02/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 109 autres membres