Le Cercle Modernist

Le Cercle Modernist

Richelieu & Oxford Shoes Style

Publicité-De-Presse-Chaussures-Churchs-Anglaise.jpg
- Encart de presse publicitaire Church's (Source : BG) - 

 

 

"C'est la chaussure qui fait l'homme"

 

 

Il est courant de juger le goût des personnes par le biais des chaussures qu'elles portent ...

 •

Cette remarque souligne l'importance de la chaussure pour l'allure et l'élégance vestimentaire.

 

La chaussure est, indéniablement, un élément incontournable au sein d'une tradition : celle de la culture vestimentaire Modernist.

 SEPARATEUR.png

Effectivement, Mod Girl et Mod restent fidèlement attachés à l'élégance et la qualité de leurs chaussures !

Un profond attachement, une réelle fidélité, cultivés par les différentes générations Modernist en Angleterre,

et en Europe continentale, tout comme, de nos jours, aux quatre points de la planète Terre ...

 

14102315_10205341441294948_9221944694405764963_n.jpg

 - Encart publicitaire Etats-Unis 1950's (Source : V.H) -

 

 

De tous temps, les chaussures vont signifier bien plus qu'une simple et futile élégance sans signification.

 •

Rappelons nous, par exemple, que l'Empereur Romain Caligula (Ier siècle av J.C ) doit justement son nom aux "caliga" (e) :

 •

des chaussures militaires, celle portée par le Légionnaire Romain, à la semelle épaisse et nouée par des courroie à clous.

 SEPARATEUR.png

Bien plus tard, en France, sous l'Ancien Regime au XVIe siècle, nous parlerons de la chaussure Charles XI !...

 •

Effectivement, le jeune Roy, mort à l'age de 24 ans en 1574, va porter durant sa tendre enfance des petites chaussures basses.

 

Des petites chaussures basses, fermées par une lanière, en soie, sur le coup de pied : des "Baby Shoes" avant l'heure !...

 

 

SHOES3.JPG

- Encart publicitaire circa 1930 (Source : V.H) -

 

 

Notons qu'au XIXe et XXe siècle, ces chaussures d'enfants étaient réservées aux jeunes gens de la classes aisée ;

 

avant d'être perçues comme des ballerines pour jeunes filles, dès la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

 •

Pour la petite histoire, les enfants du président J.F Kennedy vont porter ce type de chaussures lors de l'enterrement de leur père en 1963 ...

 SEPARATEUR.png

Tout comme les petits enfants actuels de la Reine d'Angleterre qui en portent lors des cérémonies officielles importantes.

 •

Voilà qui nous amène à nos fameux souliers de type Richelieu, ou encore Oxford pour nos amis d'Outre-Manche.

 •

Pour commencer, essayons de voir de plus prés ce rapport avec la famille des fameux Ducs de Richelieu ?

 

 marteau_cordonnier_a_pane.jpg

 

Justement, à ce propos, les informations autour de l'origine du nom des chaussures sont pauvres et parcellaires :

on peut tout de même émettre des hypothèses autour d'un descendant de la famille des Ducs de Richelieu.

 •

Au XVIIe siècle, le Maréchal et Diplomate Louis-Ferdinand-Armand de Richelieu est connu pour ses succès mondains et son élégance.

SEPARATEUR.png

Etonnement, c'est aussi grâce à l'élégance de ses chaussures que Louis Ferdinand de Richelieu va marquer son temps et ses contemporains.

 

Quoi qu'il en soit, la chaussure Richelieu est indiscutablement considérée comme la chaussure élégante par excellence. 

Certes, nous verrons que l'origine de ce type de chaussure est multiple, ce qui explique les différentes dénominations employées selon le pays.

 

shoes1.JPG

 - Encart publicitaire Bally (Source : V.H) -

 

 

Vous remarquerez que "Le Cercle Modernist" met d'abord en avant la dénomination proprement Française ("Richelieu") de ces chaussures.

Ce n'est aucunement une volonté partisane ; mais, plutôt une volonté de mettre en évidence une vérité historique et culturelle.

En effet, au XVIIe siècle la France d'Ancien Régime règne sur l'ensemble de l'Europe par son rayonnement culturel.

SEPARATEUR.png

Le Roy Louis XIV, le "Roy Soleil", est réputé pour la très grande élégance de sa garde robe, et son "avant-gardisme" vestimentaire.

Néanmoins, pour chausser les pieds de l'homme durant cette période de l'Ancien Régime le choix est extrêmement limité.

Ce choix se résume a des bottes montantes (très souvent munies de hauts talons !..) ajustées et fermées par des boutons.

 

marteau_cordonnier_a_pane.jpg

 

C'est, donc, la volonté de rechercher une chaussure plus confortable qui va pousser la création de nouveaux modèles.

 •

La spécificité de la chaussure dite "Richelieu" est principalement caractérisée par un système de laçage.

Un système de laçage qui s'oppose aux modèles, plus courant, de chaussures appelés "Derby"

Un système de laçage fermé dont les garants ne sont pas laissés libres, plus précisément cousus sous l'empeigne.

SEPARATEUR.png

Cette caractéristique de chaussure "à laçage" va se retrouver, à l'identique, dans d'autres pays sous différents noms.

Après cette première, et "originelle", version Française de la chaussure à laçage (la Richelieu) ;

C'est la dénomination Anglaise qui est aujourd'hui la plus usitée dans le monde pour désigner ce type de chaussure.

L'origine du nom Anglo-Saxon, Oxford Shoes, utilisé pour désigner la chaussure Richelieu trouve lui son origine au XIXe siècle.

 

 

 - Référence musicale 1 (en bas d'article) -

 

871536bb-b864-40cc-891f-e029e4a223c7.jpg

- Atelier de Maître Cordonnier (Source : CFW) -

 

 

C'est, plus précisément en 1825, qu'une mode est née au sein du campus de l'Université d'Oxford en Angleterre.

Une mode initiée par les jeunes étudiants, dotés d'un fort esprit de contradiction, de cette vénérable institution Britannique

 •

Ce sont ces jeunes étudiants qui vont porter et populariser un tout nouveau type de chaussure : l "Oxonian Shoes".

 SEPARATEUR.png

Ces nouveaux souliers possèdent des fentes sur le côté : ils deviennent ainsi beaucoup plus confortables que les bottes à la mode.

 •

Des bottes hautes, qui étaient beaucoup plus inconfortables car elles montaient jusqu'à mi-mollet (voire sur le genou même !)

C'est plus tard, et petit à petit, que ces fentes vont être remplacées progressivement par des lacets en tissus, puis en cuir.

 

marteau_cordonnier_a_pane.jpg

 

Des lacets toujours placés sur les côtés au départ, avant de migrer au fil des ans sur l'avant de la chaussure.

Comme toujours, la chaussure est le résultat d'un long processus d'adaptation et de transformation pragmatique.

Notons que cette évolution va également toucher le talon qui va devenir de moins en moins haut ... pour arriver à la chaussure basse.

SEPARATEUR.png

Au final, c'est une sorte de rébellion, celle des étudiants, qui permet l'essor d'une nouvelle chaussure plus confortable et adaptée à son temps.

Mais, une autre version, les Balmoral,  situe l'origine de ces chaussures en Ecosse, une version différente même si nous ne quittons pas le Royaume-Uni.

Plus précisément, c'est durant l'époque Victorienne, sous le règne (1838-1901) de Victoria I (1819-1901) que les faits se déroulent.

 

 

 - Référence musicale 2 (en bas d'article) -

 

Hussar-dolman-braids-1885-Regency-boots.jpg

 -  Typographie 1895 (Source : RB)

 

 

La Reine Victoria, comme tous les Régents d'Angleterre, passe depuis toujours les vacances en Ecosse.

Ce temps de villégiature se déroule plus précisément dans le superbe château de Balmoral, situé dans le centre de l'Ecosse.

C'est pour cet environnement particulier que le mari de la Reine, le Prince Albert, va chercher une paire de bottes.

SEPARATEUR.png

Une paire de bottes spéciales permettant à la fois un port intérieur, mais également de marcher confortablement dehors.

Au tout début du XIXe siècle, en 1800, l'industrie de la chaussure en Angleterre est déjà très réputée sur tout le continent en Europe.

Certains historiens, pensent pouvoir préciser que la demande du Prince Albert va être effectivement exaucée par John Lobb,

 

marteau_cordonnier_a_pane.jpg

 

ou peu-être directement le bottier officiel de la Reine Victoria, Joseph Sparkes Hall ...  La réponse reste encore à trouver !..

Quoi qu'il en soit, le Prince Albert va bel et bien recevoir ses fameuses chaussures : une magnifique paire de bottes cirée au laçage fermé.

De plus, la particularité de ces bottes est d'être étanche, une spécificité d'autant plus appréciable dans des contrées telles que l'Ecosse !...

SEPARATEUR.png

D'ailleurs, la Reine Victoria I va demander elle-même à son bottier de lui en confectionner une paire identique pour marcher sur ses terres de Balmoral.

C'est donc le nom du lieu qui est resté pour désigner ces bottes, à partir de la fin du siècle elle font partie intégrante de la tenue élégante masculine.

•  
Notons que le style de cette chaussure est extrêmement proche du modèle "Richelieu", le particularisme Britannique en plus !...   

 

 

 - Référence musicale 3 (en bas d'article) -

 

balmoral-boot-pub-vintage.jpg
- Encart publicitaire presse 1921 (Source : VS) -

 

 

 

Après avoir vu ensemble les différentes versions expliquant l'origine de ces chaussures basses à lacets, Richelieu / Oxford ou Balmoral

il est toujours impossible de dire avec certitude qui a réellement initié ce modèle de chaussures, bien répandu de nos jours.

En 1846, une citation (tirée de la gazette "The New Monthly Magazine" ) du bottier personnel de la Reine Victoria I, Joseph Sparks Hall,

SEPARATEUR.png

confirme la création et l'existence de ce tout nouveau modèle de chaussure "La Oxonian Shoe est désormais la meilleure pour marcher,

elle se lace sur le devant et comporte 3 ou 4 trous : ce n'est rien d'autre moins qu'une paire de chaussures basses appelées Oxford Shoes"    

C'est donc bien à partir de ce moment que la chaussure basse s'impose, l'abandon progressif du port des bottes hautes souligne aussi le changement de régime. 

 

marteau_cordonnier_a_pane.jpg

 

En effet, la chaussure basse est plus pragmatique et usuelle, tout comme l'ensemble de la garde robe masculine qui commence à se transformer,

au début du XIXe siècle, pour devenir plus moderne et "Bourgeoise" .... L'Ancien Régime et ses frivolités vestimentaires est bien fini ....

Depuis son invention la chaussure "Richelieu" a bien changé, surtout elle va connaître une multitude de variations au fil des temps.

SEPARATEUR.png

Il est, par exemple, souvent surprenant de voir le nombre de modèles de chaussures "Richelieu" proposé dans les magasins spécialisés. 

Nous allons donc essayer de voir les différents modèles existants en 2016 en soulignant leurs principales caractéristiques.

Le modèle "Richelieu" ou "Plan Oxford" est le modèle le plus sommaire : pas de perforations, pas de bout ... C'est clairement le modèle le plus simple.

 oxford.jpg

 - Oxford shoes (Source : GB.S) -

 

Le modèle "Richelieu" par excellence est à bout droit, ou "Cap Toe Oxford" en Anglais.

La différence principale, et primordiale (!), avec le modèle précédent est l'ajout d'une pièce de cuir sur l'avant,

un ajout qui vient parfaitement "finir" cette chaussure "Richelieu", pour former ainsi un bout droit parfait.

SEPARATEUR.png

Avec le modèle suivant, la "Richelieu bout Golf " ou "Wingtip Oxford", la coupe est moins formelle et plus innovante.

Effectivement, ce modèle est agrémenté d'un bout dit "Golf", en lieu et place du bout droit originel plus simple.

Le bout "Golf" est une pièce de cuir supplémentaire qui vient se poser sur l'avant de la chaussure pour dessiner un W.

 

marteau_cordonnier_a_pane.jpg

 

Oui, nous parlons bien d'un modèle de chaussures "Richelieu" (!) et non de "Brogue" (illustration en tête d'article), même si là aussi le bout est paré de perforations.

Pour être précis, le modèle le plus simple de cette série, sans aucune perforation, est appelé "Austerity Brogue" en Angleterre ...

La "Richelieu Saddle" ou "Oxford Saddle" est un  autre modèle plus compliqué, au cuir beaucoup plus travaillé.

SEPARATEUR.png

Une large bande de cuir (qui peut être de couleur différente) traverse la chaussure en son milieu jusqu'à rejoindre la lisse de la semelle.

Précisons que cette bande de cuir est, le plus souvent, aussi large que la partie sur la quelle se trouvent les oeillets des chaussures.

La "Oxford Saddle" vient historiquement des Etats-Unis d'Amérique, elle est inventée à l'origine pour les cocktail organisés dans les Clubs sportif.

 

 

il_214x170.862996472_4pr0.jpg

 - Encart publicitaire JARMAN 1966 (Source : JS) -

 

 

Dans le même style, le modèle "Richelieu Kiltie" ou "Oxford Kiltie" est lui aussi issu d'une tradition venant des Clubs sportifs aux Etats-Unis.

Pour être plus précis, la "Richelieu Kiltie" est simplement dotée d'une pièce supplémentaire de cuir à franges sur le dessus de la chaussure.

C'est un modèle de "Richelieu" bien particulier et rare ; un modèle qui rappelle indiscutablement les chaussures à larges franges de Golf.

SEPARATEUR.png

Notons que certaines Maisons, comme par exemple avec J.W Weston l'illustre et luxueuse manufacture Française fondée en 1891,

cette pièce de cuir supplémentaire (les larges franges) peut-être mise d'une manière amovible sur le devant de la chaussure.

Pour le modèle "Richelieu One-Cut", ou "Oxford One-Cut", nous parlons d'une chaussure dont la tige est formée d'une seule et unique pièce de cuir !

 

marteau_cordonnier_a_pane.jpg

 

Cette caractéristique en fait les chaussures les plus compliquées, et de ce fait les plus chéres, à confectionner pour les Maîtres cordonniers.

La "Richelieu One-Cut" s'oppose à la majorité des autres modèles qui sont a contrario composés de plusieurs morceaux de cuirs piqués et cousus.

Ce sont ces différents morceaux de cuirs piqués qui forment la tige (le dessus de la chaussure) des modèles "Richelieu" classiques

En fait, la seule couture visible sur la "Richelieu One-Cut" se situe au niveau du talon : cela permet de "fermer" la chaussure et la monter sur forme.

SEPARATEUR.png

Le problème est que ce modèle devient de plus en plus courant : de ce fait fabriqué avec du cuir de plus mauvaise qualité ...

Pour obtenir et porter ce modèle spécifique de chaussures "Richelieu", il faut donc opter, de préférence, pour du "sur-mesure" de bottier.

Réalisée par les mains d'un véritable bottier, cette couture deviendra totalement invisible :  On parle alors de "Seamless Oxford".

 

 - Référence musicale 4 (en bas d'article) -

 

 chaussure-richelieu-kiltie-oxford.jpg

- Modèle de chaussures "Richelieu Kiltie" ou "Oxford Kiltie" (Source : 75 M.N.S) -

 

 

Pour finir, après ce large éventail des différents modèles de chaussures "Richelieu",

nous allons maintenant nous arrêter sur quelques modèles sortis par des manufactures de renom.

Des modèles qui sont devenus, au fil du temps, de véritables références et classiques de l'élégance  masculine.

Tout d'abord, le modèle "John Lobb City", bien entendu de la Maison John Lobb  ( I, II et II tous superbes !) :

SEPARATEUR.png

des chaussures qui illustrent parfaitement, et à merveille, la très classique "Cap Toe Oxford", ou "Richelieu à bour droit".

Puis, le très fameux modèle "Saville", distribué par l'illustre J.W Weston : un véritable must devenu un classique incontournable !

 

marteau_cordonnier_a_pane.jpg

 

Il est évident que cette liste n'est pas exhaustive, nous avons tous un modèle; ou même une marque, de prédilection de chaussures "Richelieu".

Car, il est indéniable que c'est un modèle très apprécié, nous pouvons dire que c'est le modèle de chaussure pour homme le plus connu.

En effet, si vous demandez à une personne de vous dessiner une chaussure à main levé : il y a 90% de chances qu'elle dessine un modèle "Richelieu".

SEPARATEUR.png

C'est un modèle tellement présent dans l'imaginaire que dès que l'on parle de chaussures élégantes, il s'agit forcément de "Richelieu".

Le modèle de la chaussure "Richelieu" représente toujours pour les manufactures de qualité le meilleur travail du bottier sur le cuir.

Un travail d'excellence assurément issu d'une très longue tradition hétéroclite, comme nous l'avons vu tout le long de cet article. 

 

 

images (14).jpg
  - Encart publicitaire circa 1960 (Source : BR)-

 

 

La Tradition vestimentaire Modernist c'est forgée au fil de l'histoire (et des coutumes) de toutes ces illustres et respectables manufactures.

Je tiens à rappeler que la présente rubrique, intitulée "Get Smart", est justement dédiée à cette Tradition Modernist vestimentaire.

Une fidèle et longue Tradition, dont émane précisément l'essence de la "Coolest Mod Attitude".

SEPARATEUR.png

Une Tradition Modernist souvent confondue, bien à tort (!!), avec des banales et superficielles gravures de mode.

En effet, la tradition du Smart Dress est, la plupart du temps, interprétée comme une simple posture par les profanes.

Alors que notre véritable coutume Modernist est constituée par des codes vestimentaires précis, aux significations volontairement cachées.

cocarde france.jpg

Une culture Modernist authentique, une culture underground ... de ce fait difficile à déchiffrer ... "The Outside World" ...

Chaussures "Richelieu", "Oxfor Shoes", ou "Balmoral Shoes"...

Des chaussures remarquables faites dans la tradition et le respect des règles ancestrales.

Une longue tradition dont la culture Modernist est fortement attachée.

Une intense tradition forgée, patiemment, par plusieurs générations.

"Si Siamo i Mods" !  

 

 

Alexandre Saillide-Ulysse

 

 

75 M.N.S

 

Sources :

    

- F. Godard, "Sociologie de la Mode", Editions LA DECOUVERTE, Paris, 2010

- Bruno Remaury, "Dictionnaire de la Mode au XXe siècle", Editions DU REGARD, Paris, 1994

- Yvonne Deslandres et Florence Müller, "Histoire de la mode au XXe siècle", Editions SOMOGY ART, Paris, 1986

- Jean Louis-Besson," Le Livre des costumes, la mode à travers les siècles", Editions GALLIMARD, Paris, 1986.

 

 

Références musicales :

 

Sélection 1 : Bobby Bland "Shoes" - DUKE Records (426) - 1967

Sélection 2 : Gladys Knight & The Pips "Just Walk in My Shoes" - SOUL Records (35023) - 1966

Sélection 3 : Robert Parker "Barefootin" - NOLA Records (721) -1966

Sélection 4 : Sharon Jones & Dap Kings "New Shoes" - DAPTONE Records (O24) - 2011



29/11/2016
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 106 autres membres