Le Cercle Modernist

Le Cercle Modernist

"Absolute Beginners" de Colin MacInnes

Colin_MacInnes_-_Absolute_Beginners (1).jpeg

- Editions MacGibbon & Kee en 1959 (Source : 75 M.N.S®) -

 

Comme précisé dans sa préface, cette rubrique est entièrement dédiée à la "culture livresque" Modernist. Après avoir abordé le livre écrit par LeRoi Jones en 1963 "Le Peuple du Blues", devenu une véritable référence, Modernist Mundus Biblioteca s'intéresse à "Absolute Beginners" de Colin McLinnes.

Cet ouvrage de Colin McInnes constitue indubitablement une autre référence fondamentale ancrée dans notre riche culture Modernist. Effectivement, tout en représentant un témoignage in vivo de premier ordre sur l'Angleterre de la fin des années 1950.

Ce livre, "Absolut Beginners", est ainsi devenu une véritable source référentiel empreinte d'une réelle authenticité permettant de mieux comprendre cette première génération (1959/1963) de Mods, véritables précurseurs pour la culture Modernist.

Dans un premier temps, cette approche va vous présenter la spécificité du contexte historique et sociétale de l'Angleterre à la fin des années 1950, tout en présentant l'auteur Colin McLinessPar la suite, l'objectif recherché est de mieux préciser les rapports (et les liens) entre le récit de cette oeuvre romanesque, et l'émergence de l'authentique culture Mod.

 

- Référence musicale 1 (en bas d'article) -

 

554675_414541715308730_1977793041_n.jpg

- Peter Sugar, Michael Simmons, et Marc Field dit Bolan (à droite),

photos issues du reportage du magazine "Town" en septembre 1962

(Source : 75 M.N.S®) -

 

Tout d'abord au niveau du contexte historique et sociétale, l'Europe est en pleine mutation à la fin des années 1950. La croissance et les bénéfices des Trente Glorieuses (1945 à 1973) profitent à l'ensemble de la société en permettant aux régimes démocratiques de s'imposer. Les terribles ravages et destructions des guerres sont enfin passé, la reconstruction amène une nouvelle prospérité.

En 1959 en France, le général De Gaulle vient d'être élu premier président de la Vème République, après l'entrée en vigueur de la Constitution du 4 octobre 1958. L'Hexagone est enfin en pleine reconstruction, après "l'étrange défaite" (témoignage essai de Marc Bloch) et le pillage systématique de l'occupation nazie.

Cette même année 1959, la jeune Helisabeth II (1952 - 2022) d'Angleterre est reine depuis déjà 7 ans. L'Angleterre a perdue son statut de grande puissance mondiale, et son prestigieux empire commence a se déliter. Mais, les dispositions relatives au Welfare State (Etat Providence) impulsé par Winston Churchill et mise en place par les Travaillistes, vont réussir le véritable exploit de reconstruire un pays littéralement détruit par guerre mondiale interminable.

 

LIVRES.jpg

 

Historiquement, l'expression Welfare State est née en Angleterre en 1942. Cette expression représente un jeu de mots opposant le Welfare State (l'état providence) au Warfare State (l'état de guerre). L'inventeur de cette expression fut, très certainement, l'archevêque de Canterbury, apôtre contemporain du "christianisme social".

 

Différent du modèle Républicain, prônant l'intérêt général des citoyens, l'Etat providence anglais va s'appliquer à travers un ensemble de mesures. Dont principalement, des mesures économiques, de nationalisations, mais également des mesures de grandes réformes sociales comme va le connaître en France

Cette société britannique se distingue, à la fin des années 1950, par la raideur et la rigueur d'une hiérarchie des classes très stricte. Cette situation reflète les clivages traditionnelles de "l'Establishment" typiquement British. Un ordre fondé sur des valeurs traditionnels, imposant des relations sociales très hiérarchisées et immuables.

 

- Référence musicale (en bas d'article) -

 

square.png
- Colin McInnes (1914-1976)  (Source : SNG) -

 

Le livre "Absolute Beginners" (traduit en langue française "Blanc Becs") est écrit par Colin McInnes (1914-1976) en 1959. Le long de sa carrière d'écrivain, monsieur McInnes va écrire 17 livres entre 1950 et 1985. L'ensemble des livres qu'il va écrire décrivent la jeunesse londonienne, et la complexité de la société Britannique

à la fin des années 1950.

C'est plus particulièrement dans sa trilogie Londonienne de romans "City of Spades" (1957), puis "Absolute Beginners" (1959) et enfin "Mr. Love and Justice" (1960) que Colin McInnes va développer ses thèmes de prédiction. Véritable observateur de la société  Britannique, Colin McInnes va être surnommé le "Kerouac Britannique".

• 

Colin McInnes est née en Angleterre à Londres le 20 août 1914. Il porte d'abord son nom de naissance, Colin Thirkell, avant de devenir quelques années plus tard Colin McInnes. Il grandit dans une famille d'artiste, entre son père James Campbell McInnes qui est chanteur, et sa mère Angela Mackail qui est romancière.

 

LIVRES.jpg

 

Après le divorce de ses parents en 1920, le jeune garçon s'installe dans la zone du Pacifique Sud, en Australie plus précisément, avec sa mère qui c'est remariée. C'est un parcours fait par de nombreux Anglais qui partent chercher une meilleure existence, en s'exilant à l'autre bout du monde dans leur ancienne colonie.   

Entre 1930, et jusqu'en 1935, il travaille en Belgique dans la belle capitale Bruxelles. Par la suite, il part étudier la peinture en Angleterre au sein de la London Polytechnic School. Une période prolifique qui va lui permettre d'acquérir des connaissances et savoirs précieux, pour la suite de sa carrière d'écrivain.

Durant la Seconde Guerre mondiale, Colin McInnes va s'engager au sein des forces armées, plus précisément dans les services de renseignements de sa Majesté. En 1945, dès la fin de la guerre, il occupe un poste dans l'Allemagne occupée et territorialement découpée par les Forces Alliées, entre la République Fédérale Allemande (RFA) et la République Démocratique Allemande (RDA).

 

Référence musicale 3  (en bas d'article) -

 

a3.jpg 

 - "Absolute Beginners" éditions Penguin Book sortie en 1964  (Source : 75 M.N.S®) -

 

"Absolute Beginners" est le troisième livre écrit par Colin McInnes. Tout d'abord, l'auteur sort effectivement son premier roman en 1950 "To The Victor Of The Spoil" ("Au Vainqueur le Butin"). Ce premier essai est écrit pendant ses vacances, mais il acquiert déjà une petite notoriété qui lui permet d'espérer de vivre de son art.

Colin McInnes rentre en Angleterre en 1952. Cette même année il sort son deuxième ouvrage "June In Her Spirit". Très vite il écrit son troisième livre, "City Of Spades", qui est édité en 1957. Quand Colin McInnes se lance en 1958 dans l'écriture du roman devenue l'emblème de toute une génération. il n'est donc plus un écrivain débutant.

Colin McInnes commence même à recevoir des revenus, grâce à son travail d'écriture. Cette nouvelle situation plus confortable financièrement, même si les sommes sont modestes, lui permet de se lancer immédiatement avec plus de facilité dans l'écriture de son roman "Absoloute Beginners".

Ce n'est pas un hasard, si le roman "Absolute Beginners" se déroule durant l'été 1958Le récit est volontairement inscrit par l'auteur dans le temps présent.

C'est effectivement la vie quotidienne de l'ensemble des membres de la société Britannique qui est au centre des préoccupations de Colin McInnes.

 

LIVRES.jpg

 

Plus précisément, le récit conté dans "Absolut Beginners" suit la vie quotidienne de Eddie O’Connell, un jeune photographe qui habite dans le quartier populaire et coloré de Notting Hill à Londres. Ce jeune homme profite de la vie nocturne à Soho, l'effervescence de ce quartier historique branché et festif Londonien, avec sa petite copine Suzette (Patsy Kensit).

• 

Suzette travaille  dans le milieu de la mode, chez les couturiers de luxe. La jeune fille rêve de gloire, de l' Europe continentale et de la ville de Paris. Pour impressionner Suzette, Eddie va lui montrer qu’il n’est pas un raté. Il décide de s'imposer en société, pour atteindre cet objectif, il fréquente des partys (soirées) pour y trouver de nouveaux amis, et établir de nouveaux contacts.

Le nom de "Soho", qui demeure encore de nos jours le quartier des sorties nocturnes de la ville de Londres, trouve son origine dans la grande histoire d'Angleterre. Plus exactement, le terme Soho est d'abord utilisé comme cri de ralliement par les membres de la Maison Tudor au XVIIème siècle lors de ses parties de chasse royale. Plus tard, au milieu du XIXéme siècle, le quartier de Soho a commencé à être peuplé par des prostituées, des salles de musique et de petits théâtres.

C'est au XXe siècle, que les nouveaux arrivants en Angleterre ont commencé à ouvrir des restaurants dont les prix étaient abordables, et le quartier a commencé à attirer des intellectuels, des artistes et des écrivains. A la fin des années 1950, lorsque Colin McInnes écrit "Absolut Beginners" les nombreux pubs de Soho étaient bondés tous les soirs par des écrivains, des poètes et des artistes. 

 

 

Référence musicale 4  (en bas d'article) - 

 

79b15606bf73d9b02f956dacb5be65da.jpg

- Angleterre, Picadilly Circus à Londres en 1959 (Source : SL©

 

C'est ainsi que le jeune Eddie O'Connell rencontre et fait la connaissance du publicitaire Vendice Partners (David Bowie) qui lui promet "monts et merveilles" s’il met son talent au service de son entreprise et de la société de consommation. Le jeune homme est vite séduit par la perspective de changer son quotidien.

Nous sommes en plein dans les "Trente Glorieuse" (1945 -1973) avec une croissance économique continue poussée par l'explosion de la consommation de masse et de la société du divertissement. L'Angleterre commence à peine de sortir des restrictions imposées après la Seconde Guerre Mondiale, la population, et plus particuliérement la jeunesse, à soif de liberté et d'épanouissement.  

Pourtant ce monde d'opulence et de luxe est très loin du quotidien du jeune Eddie O'Connell. Mais, le jeune homme est naturellement attiré, comme toute sa génération, par une vie plus facile. Une vie qui ne serait plus faite uniquement de durs labeurs au travail, et de pauvreté social endémique.

 

LIVRES.jpg

 

Le livre de Colin McInnes porte sur les changements de la société Britannique à la fin des années cinquante, moment charnière dans de nombreux pays. Les changements ne sont uniquement d'ordre économique grâce au retour de la croissance. C'est l'ensemble de la société qui se transforme, comme avec l'avancée des droits des femmes, même si elle est loin d'être aboutie.

C'est un nouveau monde et d'une nouvelle classe qui apparait, celui des adolescents et de la consommation de masse, véritable moteur des Trente GlorieusesMais, c'est aussi celui de la montée du racisme grandissant face à l’immigration indispensable pour reconstruire un pays ravagé par la Seconde Guerre Mondiale, 

comme dans toute l'Europe.

Ce sentiment de rejet raciste va, comme toujours, être largement exploité par le parti fasciste Anglais représenté par Oswald Mosley. Un parti raciste et belliciste qui mènera aux terribles émeutes raciales au sein du quartier de Notting Hill à Londres durant les mois d'août et septembre 1958Les émeutes ont commencé vers minuit le samedi 30 août. Des foules estimées à 400 personnes ont attaqué des maisons occupées par des Antillais.

 

 Référence musicale 5  (en bas d'article) -

 

IMG_7381.jpg

- Encart publicitaire Penguin Book en 1986 (Source : PB/NL) -

 

Même si les termes Mod/Mods ou Modernist ne sont pas employés, le lien entre le récit de ce livre et l'authentique culture Mod originale apparaît tout le long du récit. La vie du personnage central illustre effectivement et clairement l'environnement propre à l'émergence de la culture Mod à la fin de sannées 1950 en Angleterre.

Effectivement, tout en ne citant aucunement les Mods, le roman accumule les signes de reconnaissances sur les "us et coutumes" des Modernists, Comme avec l'attrait pour Jazz Afro-Américain vivant ses heures les plus glorieuses en 1959, ou le déplacement à dos de scooter de marque Vespa Piaggio.

La culture de l'élégance vestimentaire, principe fondateur de l'éthique Mod, est aussi subtilement présente à travers des descriptions très pointus. Comme le présente très justement le récit de Colin McInnes, l'allure et l'élégance vestimentaire est une préoccupation dominante pour les jeunes gens de ce temps.

 

LIVRES.jpg

 

Dans ce sens la description du personnage Dean Swift est un bel exemple : "Cheveux lisses de collégienne avec des cheveux brûlés à la séparation, chemise blanche à col arrondi italien, veste romaine courte très ajustée (deux petites bouches d’aération, trois boutons), pantalon étroit sans remonter avec des bas de 17 pouces maximum absolu, chaussures à bout pointu et un mac blanc plié à ses côtés."

Colin McInnes réussit brillamment à décrire cette période charnière de la fin des années 1950. Sa description est d'une grande précision, tel un historien du temps présent. "Absolute Beginners" retranscrit avec fidélité la volonté de liberté, l'attrait pour la modernité, et la fougue indissociable à la jeunesse de cette génération.

Certaines situations, ou personnages comme par exemple Mr Cool, donnent un relief très réaliste et attachant aux aventures du jeune Eddie. En outre, le roman de Colin McInnes met l'accent sur la rigueur et raideur de l'Establishment qui régit l'ensemble de la société Anglaise. Il souligne également la nouvelle influence des minorités issues des anciennes colonies Britanniques, et plus particulièrement l'influence de la communauté des West Indies (Jamaïque) sur le sol Anglais.

 

-  Référence musicale 6  (en bas d'article) -

 

11025764-L.jpg

- Editions Allison & Busby en 1992 (Source : 75 M.N.S®) -

 

La problématique des minorités et du racisme à Londres, et dans la société Britannique, était devenue une question déterminante pour Colin MacInnes au milieu des années 1950. La position des nouveaux arrivants issus des minorités à Londres résumait pour lui le problème de l’étranger, du marginal, de l’incompris.

Ce n’était pas seulement une démarche intellectuelle ou morale. Car, MacInnes lui-même était un étranger, lui aussi était marginal, incompris. L'auteur se sent effectivement rejeté et incompris en tant qu' homosexuel et esprit bohême, une préférence sexuelle et un état d'esprit acquis lors de ses expériences de vie.

Comme souligné auparavant, après son service militaire, à partir de 1946, Colin McInnes loue un étage dans un immeuble situé à Londres dans le quartier de Regent’s Park Terrace. Tout en travaillant pour la BBC, il se tourne résolument vers les hommes pour le sexe et vers les boissons alcoolisées pour l’oubli.

 

LIVRES.jpg

 

À partir du milieu des années 1950, comme il sied à son engagement envers la "bohème", Colin McInnes était sans domicile fixe toujours accompagné de ses valises. Il séjournait dans une liste indéterminable d’adresses situées dans divers quartiers de la ville de Londres  comme à Soho, Spitalfields, Pimlico, ou encore Marylebone, toujours sans résidence fixe.

À la fin de l'année 1965, dans un geste qui a effrayé ses amis, il a commencé à faire de la propagande politique radicale pour Michael de Freitas (Michael X) et sa version Anglaise du Black Power. Cet engagement pour le Black Power n'iras pas bien loin. Mais, il souligne néanmoins les constants questionnements et remise en question de la société par Colin McInnes.

Durant les années 1970Colin McInnes devient un auteur reconnu comme un des "Papes de la Pop Culture". Sa trilogie Londonienne, dont Absolute Beginners, est désormais étudiée dans les meilleures universités Anglaises. C'est dans ce contexte que le livre phare de Colin McInnes va faire l'objet d'une adaptation cinématographique.

 

-  Référence musicale 7  (en bas d'article) -

 

absolute-beginners.jpg

- Affiche originale du film "Absolute Beginners" en 1986 (Source : 75 M.N.S®) -

 

Sorti officiellement en 1986 "Absolute Beginners" est un film de 108 minutes réalisé par Julien Temple. Le chanteur David Bowie, qui joue l'un des principaux rôles, en a également composé et interprété une partie de la bande-originale. Malgré une grande campagne publicitaire, le film ne vas pas séduire le public.

Concernant son rôle, David Bowie confesse avoir "adoré jouer ce salaud cynique".  Le casting a également Ray Davies le chanteur du groupe britannique The Kinks.

Ray Davies incarne le personnage d'Arthur, un clin d’œil appuyé au titre de l'un

des albums de l'emblèmatique groupe des Kinks. 

La bande originale du film, commercialisée en avril 1986, est constituée de plusieurs morceaux interprétés par de nombreuses vedettes. Cette bande sonore du film réalisé par Julien Temple rassemble entre autres David Bowie, The Style Council

("Have You Ever Had It Blue"), Sade ("Killer Blow"), Ray Davies, Slim Gaillard,

et le grand musicien de Jazz Gil Evans.

 

 LIVRES.jpg

 

Paul Weller, leader charismatique du groupe Anglais The Jam, fer de lance du Mod Revival, va effectivement enregistrer le morceau "Absolute Beginners" en 1981. Ce morceau interprété par les Jam atteint la 4éme place des Charts Anglais, comme de nombreux autres morceaux du groupe à cette époque.

Cet intérêt de Paul Weller pour Colin McInnes va largement contribuer a susciter l'intérêt de la nouvelle génération de Mods (issue du Mod Revival de la fin des années 1970) envers les fondements de l'authentique culture Mod. C'est un véritable passage de relais entre les différentes générations Mods.

En 1986, Paul Weller va réitérer son hommage avec sa nouvelle formation "The Style Council" en enregistrant le morceau "Have You Ever Had It Blue" pour le film réalisé par Julien Temple et interprété par David Bowie. Ce dernier va également apporter sa contribution musicale, en interprétant brillamment l'emblématique

morceau "Absolute Beginners".

 

-  Référence musicale 8  (en bas d'article) -

 

e59531dc0a05f7fd4b1ec2363e241a1fecf7c2e8de1411cc121105a6d43d0a1f.jpg

- Editions Galliamard en 1964 (Source : 75 M.N.S®) -

 

Avec son roman "Absolute Beginners", sorti en 1959, Colin McInness devient pour le grand public le représentant de la "Pop Culture". Une définition réductrice pour un écrivain qui va réussir à comprendre et décrire une société Britannique métamorphosée par les incessants soubresauts de l'Histoire.


"Absolute Beginners" est un livre qui demeure incontournable pour comprendre et saisir les éléments fondateurs de la culture Modernist. Une culture Mod qui est devenue au fil du temps hétérogène, mais qui ne doit surtout pas oublier les sillons fondateurs essentiels composants sa propre richesse et sa forte singularité. 

 

Alexandre Saillide-Ulysse

75 M.N.S®

 

Sources :

 

François-Charles Mougel "Histoire du Royaume-Uni"

Editions Perrin, Paris, 2014

 

Rebecca Fraser "A People's History of Britain"

Editions Chatto & Windus, Londres, 2003

 

- Tony Gould "Inside Outsider"

Editions Allison & Busby, Londres, 1983

 

- Colin McInnes "Absolute Beginners"

Editions McGibbon & Kee, Londres, 1959

 

- Presse ("The Guardian", "The Times", "Le Monde", "Best").

 

 

Références musicales :

 

- Sélection 1 : Doctor Ross "Jack That Cat Was Clean"

Fire Records (514) - 1962

 

- Sélection 2 : Jimmy McCracklin "The Walk"

Checker Records (885) - 1958

 

- Sélection 3 : Cyril Davies And His Rhythm And Blues Stars

"Country Line Special"

 Pye International Records (UK/7N25194) - 1963

 

- Sélection 4 : Mose Allison "Parchman Farm"

Prestige Records (45-430) - 1958

 

- Sélection 5 : Jimmy Smith "Mac The Knife"

Blue Note Records (1766) - 1960

 

- Sélection 6 : Otis Rush "Jump Sister Bassie"

Cobra Records (5015) - 1957

 

- Sélection 7 : The Style Council "Have You Ever Had It Blue"

Polydor Records (8837971) - 1986

 

- Sélection 8 : Horace Silver Quintet "Finger Poppin"

Blue Note Records (45-1740) - 1959

 



29/06/2023
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 671 autres membres