Le Cercle Modernist

Le Cercle Modernist

Blastin' Blues 45's Libellus

0fd344ceb7c05fb9f2cb4375eb0fd4cd.jpg

 - Juke Joint à Menphis, Etats-Unis (Source : Blues Unlimited ) -

 

 

Le Blues est un élément inscrit dés le départ dans nos gènes !

 Des premiers "Mod-Zine" des années 1980, à nos jours, notre passion pour cette musique ne c'est jamais altérée.

Le temps est même notre allié : il nous permet d'étoffer nos collections de vinyles.

Il nous permet aussi d'acquérir de nouvelles informations sur nos artistes et labels préférés.

SEPARATEUR.png

Car, même si notre histoire est différente, au regard de nos prédécesseurs d'Outre Manche.

 Le Blues est un genre de la musique Afro-américaine que nous révérons également depuis plus d'une trentaine d'années.

Ce n'est pas une passion passagère dictée par l'opportunisme, ou l'air du temps... 


Notre choix va se porter le plus souvent sur le Blues Urbain,de l'après Seconde Guerre Mondiale.

harmonica.gif

 

Cependant, il nous arrivera aussi d'aborder des genres plus obscurs.

Des styles tout simplement moins "usités" au sein de notre scène.

C'est bien, d'ailleurs, une des particularités de ce XXIé siècle : la scène Modernist est moins individualiste, moins élitiste au niveau musical.

Une nouvelle situation permettant des échanges avec les "autres" scènes (Rockabilly, ou Popcorn par exemple).

Situation impossible et inimaginable dans l'environnement des années 1980.

SEPARATEUR.png

Des "années de bastons", et non de "plomb" comme chez nos cousins d'Italie.

Des années qui ont forgées la genèse du mouvement Mod hexagonal.


Alors, plongeons maintenant dans la moiteur tiède du Blues grâce à une sélection d'une dizaine de morceaux.

Une sélection suivie d'une approche plus approfondie pour certains 45 tours.

Une nouvelle approche, visant à se renseigner plus précisément sur nos artistes de prédilection...

 

 

 

blues.jpg
- American Folk Blues Festival 1963 (Source : J.B) -

La Sélection "Pure Blues" du Cercle Modernist


 - Charles Clarck  " Hiddem Charms"  - ALADIN  1500 - (1958 )

- Slim Harpo "Don't start crying now"  - EXCELLO  2194  - (1961)

 

- Louisiana Red  "Sugar Hips"  - GLOVER  GP3002  -  (1964)    

 

- Otis Rush  "Jump Sister Bessie" - COBRA 1019  -  (1957)

 

- Big Mama Thorton " Hount Dog"  - PEACOCK 1612 - (1953) 

 

- Sister Rosetta Tharpe "Up Above My Head" - MERCURY - (1956)

 

- John Lee Hooker "Money" - IMPULSE 242 - (1966)

 

- Little Walter  "I hate to see you go" - CHECKER  825  - (1955)  

 

- Sonny Boy Williamson   "Temperature 110" - CHECKER  956  - (1960)

 

- Roscoe Shelton  " Baby look what you're doin' to me"  - EXCELLO  2192 - (1961) 

 

 

 

Plus en détail... 

 

 

 Otis Rush  "Jump Sister Bessie" - COBRA 1019  (1957)

 

 3462139.jpg

- (Source : 75 M.N.S) -

 

Otis Rush est un des maîtres incontesté du Chicago Blues de l'après guerre.

Mais en fait, notons qu' il ne s'installe qu'au milieu des années 1950 dans la ville de Chicago.

En effet, Otis Rush voit le jour le 29 avril 1935 à Philadelphia dans l'état du Mississippi aux Etats-Unis.

Il vit au départ à Philadelphia avec ses parents jusqu'en 1948, avant de rejoindre la Windy City.

SEPARATEUR.png

C'est à partir de cette période qu'il joue avec les meilleurs Bluesmen à Chicago. La ville est déjà devenue à cette époque le foyer contemporain du Blues.

Avec l'exode de populations pauvres du Deep South, provoqué par la crise de 1929, la ville accueille de nombreux Bluesmen.

Les pauvres musiciens de Deep South ont l'espérance de meilleurs jours dans cette riche et laborieuse mégalopole.

Au début des années 1950 Otis Rush joue dans les nombreux clubs de Chicago.

 

 

cobra5012billboard071557p62 (1).jpg

 - Encart Publicitaire COBRA Records 1957 (Source : C@E) -

 

 

Otis Rush va perfectionner son jeu si particulier de guitare ; tout en  développant sa technique de chant.

 •

Naturellement gaucher, Otis joue quand sur une guitare pour droitier, sans même changer les cordes.

Cette technique de jeu spécifique est appelée "upside down".

Certains pensent que cela explique le son inimitable produit par sa guitare.

SEPARATEUR.png

Son style vocal est lui très Soul : sa voix de pur baryton n'hésite pas à monter très haut.

Un style de chant accompagné d'une prestation scénique qui va vite lui permettre de se démarquer.

C'est ainsi qu'il va obtenir ses premiers succès, tout en se forgeant une solide réputation grâce justement à son charisme.

Des succès qui vont lui permettre de signer pour le label COBRA assez rapidement .

 

202232.jpg- (Source : C.R) -

 

 

Le morceau "Jump Sister Bessie" concerne justement la fameuse "période COBRA" d' Otis Rush.

Elle représente incontestablement la période la plus riche du Bluesmen.

Otis Rush enregistre de véritables perles comme "Double trouble", ou encore "All your love".

Il obtient étrangement son unique succès commercial avec "I can't quit you baby".

SEPARATEUR.png

Chose étrange, car même si ce morceau est splendide !

En effet, toutes les faces enregistrées pour le label COBRA sont de véritables joyaux.

Des morceaux d'anthologies devenues pour la plupart des classiques du Chicago Blues.

Il suffit d'écouter les 30 premières secondes de "Jump Sister Bessie" pour comprendre la grande richesse et puissance de ce son.

 

 

A-340680-1442808182-6703.jpeg.jpg

 - Otis Rush 1957 (Source : C.R) -

 

La qualité et la profondeur de sa musique est tout simplement inégalée dans le Blues.

Un son littéralement "découpé" par le riff de la guitare d'Otis Rush.

Avec sa voix, il distille une touche dramatique et mélancolique typique du West Side Sound.

Son style de chant est ainsi très proche des chanteurs de Gospel ou de Soul.

La carrière du Bluesmen est incontestablement indissociable du label COBRA.

SEPARATEUR.png

Cette proximité s'explique par la forte amitié d'Otis entretient depuis des années avec Eli Toscano.

Otis Rush va même quitter COBRA Records en 1958 après l'assassinat de Eli Toscano.

Il va suivre son ami Willie Dixon et signer lui aussi pour les frères Chess, propriétaires de la compagnie CHESS Records.

Mais là nous abordons une autre partie de cette histoire  !..

Un autre partie que nous aurons l'occasion d'aborder très prochainement avec "Le Cercle Modernist".



harmonica.gif

 

 

Louisiana Red "Sugar Hips" - ROULETTE GP32OO  - (1964) 

louisiana-red-sugar-hips-glover.jpg
- (Source : 75 M.N.S) -

 

 

Lousiana Red est, pour différentes raisons, un musicien d'exception.

C'est un homme au destin bien particulier dans le paysage du Blues aux Etats-Unis.

Iverson Minter est né le 23 mars 1932 à Bessema en Alabama aux Etats-Unis.

Son enfance est marquée par de terribles drames familiaux.

SEPARATEUR.png

Il devient orphelin dès 5 ans : sa mère meurt en accouchant.

 •

Iverson perd également son père qui est lynché par le KuKluxKlan.

Après ces terribles événements, le petit Iverson est élevé dans un orphelinat à La Nouvelle Orléans.

C'est donc en Louisiane qu'il grandit, avant de rejoindre sa grand-mère en Pennsylvanie.

 

 

chess-brothers-006.jpg
- Les frères Chess (en partant de gauche Leonard, Phill et Marshall 1957 (Source : C.R) - 

 

Le jeune Iverson débute rapidement une carrière musicale.

Il commence en enregistrant directement des sessions pour le label Chess.

Il rencontre et joue avec les grands de son époque comme Eddie Burns, ou même John Lee Hooker, qu'il va retrouver quelques années plus tard.

Durant cette première période, il adopte différents pseudonymes comme celui de Rocky Fuller, Playboy Fuller ou même Guitar Red.

SEPARATEUR.png

 Son style de jeu à la guitare est encore très proche de celui de Lightnin' Hopkins ou de Muddy Waters.

Iverson n'a pas encore complètement arrangé son jeu si spécifique.

Sa carrière musicale va momentanément s'arrêter avec son engagement au sein de l'U.S Air Force, durant le milieu des années 1950.

Après quelques années consacrées à servir son pays dans une base de l'U.S Air Force en Corée, il rentre enfin chez lui auprès des siens.

 

planet rouletteee.png

 

C'est à ce moment qu'il retrouve la musique en jouant dès son retour pour le groupe de John Lee Hooker.

Avec ce dernier il va perfectionner son jeu de guitare, et commencer à trouver ce style en "slide" qui va faire sa spécificité.

Ce style de jeu de guitare est aussi exécuté avec un "bootleneck", tube permettant de faire varier/vibrer le son des cordes d'une guitare.

Elmore James est un des illustres représentants de ce style de jeu.

SEPARATEUR.png

La même année 1963, sort son premier album "The Londown Back Porch Blues" (ROULETTE Records).

Le Bluesmen sort également la même année "Seventh Son", mais sur CARNIVAL Records.

Il décide alors d'adopter son surnom de Louisiana Red, "red" ('peau rouge') en hommage aux origines indiennes de sa défunte mère.

C'est à ce moment là que le monde découvre le Blues de Louisiana Red, un Blues profond venant du Delta.

 

LBLR06.jpg

 -Louisiana Red (Source : R.R) -

 

 

La sonorité de sa guitare, et le tempo spécifique qu'il influe, donnent des morceaux incontournables au Delta Blues.

C'est un incroyable mélange entre le Blues urbain et celui plus sauvage du Sud profond.

 Le morceau "Sugar Hips" est justement particulièrement emblématique de ce son si profond.

SEPARATEUR.png

Un son appuyé par la force de son jeu d'harmonica extrêmement vif.

Ce morceau rappelle immédiatement l'atmosphère élégante de nos meilleurs Allnighter Modernist.

"Sugar Hips" est un morceau qui installe assurément une ambiance de Pure Blues qui satisfait totalement l'adepte du Real Deal !

 

 

harmonica.gif

  

Alexandre Saillide- Ulysse

 

75 M.N.S

Sources :

 

- Charles Keil, "Urban Blues", University of Chicago Press, 1991.

- Rick Koster, "Louisiana Music", Da Capo Press, 2002.

- Gérard Herzhaft, "La grande Encyclopédie du Blues", Editions Fayard, Paris, 1997-2008.

- Gilles Oakley, "The Devil's music : A history of the Blues", Taplinger Press, New York, 1976.

- David Bouzaclou, "Louisiana Red", Jazz Hot Magazine, 2002.

 

 

 

 

 

 

 

 



10/11/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 106 autres membres